Choix de spécialités au lycée : comment accompagner mes élèves ?

#pourlesprofs

Choix de spécialités au lycée: comment accompagner mes élèves ?

Le nouveau Bac, issu de la réforme de 2021, est désormais pourvu de nouvelles épreuves telles que Le Grand Oral. Il a également vu disparaître les filières au profit d’enseignements de spécialité.

C’est à la fin du premier trimestre de Seconde que les lycéens doivent choisir les spécialités qu’ils souhaitent suivre pour leur année de Première. Une décision importante qui intervient seulement quelques mois après leur arrivée sur les bancs du lycée. Les élèves se retrouvent souvent anxieux de faire leur choix dans le flou et la précipitation.

Ainsi, le rôle que vous jouez en tant qu’enseignant est essentiel pour accompagner vos élèves et les aider à faire le choix de spécialités le plus adéquat au regard de leurs envies et de leurs projets.

Renseigner ses élèves sur les étapes clés de leur orientation

 

L’Éducation Nationale est consciente de l’enjeu des choix de spécialités et de la difficulté qu’ils représentent pour les jeunes lycéens. Pour ce fait, elle a mis en place plusieurs dispositifs pour les aider à identifier les spécialités qui pourraient leur correspondre.

La première étape est le test de positionnement. Il fait partie intégrante des heures dédiées à l’orientation. Les élèves entrant en Seconde générale, technologique, professionnelle ou en première année de CAP passent au cours du mois de septembre des tests de positionnement en français et en mathématiques. Ils permettent d'identifier les acquis et les besoins de chaque élève afin de leur proposer un accompagnement personnalisé et de faire face à de potentielles difficultés. Au cours du mois de novembre se déroule une semaine dédiée à l’orientation. C’est en janvier que les élèves de Seconde formulent leurs premiers vœux d’orientation sur « la fiche dialogue ». Ils commencent par choisir une voie technologique ou générale. S’ils font le choix de la voie générale, ils sont invités à choisir trois spécialités qu’ils suivront en Première. Ils n’en garderont ensuite que deux pour leur année de Terminale.

Enfin, c'est au cours du troisième trimestre que les choix des enseignements de spécialités sont validés par l’établissement.

 

Choix des spécialités au lycée

Renseigner ses élèves sur l’impact des enseignements de spécialité

 

Comme nous l’avons évoqué, les matières enseignées lors des deux dernières années de lycée sont divisées entre le tronc commun et les enseignements de spécialités. Mais il est important de préciser aux élèves les impacts de ce choix pour les deux prochaines années.


Impact des spécialités sur l’emploi du temps


Image

Chaque élève doit choisir 3 spécialités pour son année de Première afin d’apporter une teinte personnalisée à son parcours scolaire. Ces enseignements de spécialité représentent 4 heures de cours par semaine. Et en Terminale, les lycéens vont abandonner l’une de ces spécialités pour approfondir les 2 autres. On passera alors de 4 heures d’enseignement par spécialité à 6 heures.


Impact des spécialités sur l’emploi du temps

 

Le contrôle continu représente 40 % de la note finale. Il s’agit de la moyenne annuelle des bulletins de Première et de Terminale dans chacun des enseignements obligatoires. C’est à dire toutes les matières du socle commun qui ne font pas l’objet d’épreuves terminales :

  • Les langues vivantes A et B, l'histoire-géographie, l'enseignement scientifique pour la voie générale, et les mathématiques pour la voie technologique dont le coefficient pour chacune est 6 (3 en première, 3 en terminale) ;
  • L'éducation physique et sportive porte également un coefficient 6 et la notation se base sur des trois évaluations de CCF conduites en classe de terminale ;
  • L'enseignement moral et civique reçoit un coefficient 1 en première et 1 en terminale ;
  • L’enseignement de spécialité suivi uniquement en première est crédité d’un coefficient 8 ;

Les 60 % restants sont composées des épreuves anticipées et des épreuves terminales :

  • Les épreuves anticipées de français dont l’écrit et l’oral ont un coefficient de 5 chacun;
  • Les deux épreuves pour les enseignements de spécialité suivis (coefficient 16 pour chacune d’elles) ;
  • La philosophie avec un coefficient 8 en voie générale et 4 en voie technologique ;
  • Le Grand oral porte un coefficient 10 en voie générale et 14 en voie technologique.

 

Accompagner ses élèves dans le choix de combinaisons de spécialités

 

Organiser des échanges réguliers à propos des choix d’orientation de ses élèves est l’un des éléments essentiels pour établir un choix d’orientation cohérent. En effet, il est important de les accompagner plus précisément sur les réalités des contenus d’enseignement, les formations ainsi que les débouchés professionnels et les secteurs qui sont amenés à recruter. Et qui mieux que vous, qui connaissez bien leur parcours, pour répondre à toutes leurs questions et leur apporter des conseils sur leur orientation?


Le choix de spécialités et les motivations de l’élève

 

Nous en sommes tous conscients, le choix des enseignements de spécialité peut générer un réel stress chez les jeunes lycéens. En effet, on demande aux élèves d’avoir un projet d’orientation à la sortie du collège alors qu’ils essaient encore d’établir leur place au sein de leur environnement familial, amical ou professionnel. Pour les accompagner, le premier travail qui peut les aider est l’apprentissage de soi, c'est-à-dire apprendre à se connaître soi-même et identifier ce qui nous anime. Se connaître, c’est la condition pour s’épanouir dans ses choix et trouver les thématiques qui nous motivent.


Le choix de spécialités et le projet d’orientation de l’élève

 

Certaines spécialités sont plus scientifiques, économiques et sociales, ou littéraires. D’autres sont quant à elles transversales. Il n’est donc pas évident d’apporter à chacun de vos élèves un accompagnement personnalisé et des conseils adaptés. Pourtant, il convient de trouver la meilleure combinaison en fonction des études que souhaitent réaliser vos élèves. Ainsi, pour les aider à affiner leurs choix d’enseignements de spécialité, vous pouvez également inviter à utiliser notre application Hello Charly, directement accessible depuis les ENT. Les lycéens pourront y identifier les combinaisons de spécialités possibles pour voir si elles sont cohérentes avec leur projet d’orientation.

 

Pour résumer, l’objectif de ce choix d’enseignements de spécialité est de donner à chaque étudiant la chance de se spécialiser dans des thématiques qui le motivent et l’animent. C’est un modèle avec des possibilités de combinaisons nombreuses qui a pour ambition d’offrir une touche personnelle à son parcours académique. Néanmoins, il est nécessaire de rappeler que si cette orientation post bac est importante, aucun choix n’est irréversible. Vous pouvez rassurer vos élèves ! Qu’ils soient bien renseignés sur les spécialités ou qu’ils aient été aidés dans leurs choix, ils doivent garder à l’esprit que les questions d’orientation persisteront. Le choix d’orientation professionnelle reste une étape délicate et le mot d’ordre est de toujours préserver une certaine cohérence.

Partager cet article