Les heures d’orientation au lycée : comment bien les utiliser ?

#ressourcesutiles

Vous le savez, depuis peu, l’Éducation Nationale demande aux enseignants de proposer aux élèves des heures d’orientation à partir de la 4ème. Mais encore faut-il savoir comment proposer et mettre en place ses heures d’orientation de manière pertinente, ludique et efficace !

Le problème des heures d’orientation

Au lycée Général et Technologique, les heures d’orientation équivalent à 54 heures annuelles contre 265 heures au lycée professionnel pour 3 années. Les heures d’orientation représentent donc plusieurs cours supplémentaires à assurer  ! Surtout compte tenu de la charge habituelle de travail qu’ont les enseignants et de l’absence de formation autour de ce domaine. Eh oui, développer les compétences à s’orienter est quelque chose de très important pour les élèves, d’autant plus que cela les suivra tout au long de leur vie scolaire et professionnelle.

Pour Ronald G. Sultana, « les compétences à s’orienter désignent l’ensemble des compétences qui fournissent aux individus et aux groupes des méthodes structurées pour recueillir, analyser, synthétiser et à organiser les informations sur soi, les formations et les métiers mais aussi les compétences pour définir et gérer des décisions et des transitions » (Ronald G. Sultana, 2012, p. 229).

Autrement dit, c’est la capacité de l’élève à chercher, trouver, comprendre et réutiliser les informations autour de l’orientation.

À première vue, cela paraît simple, surtout avec Internet. Oui mais justement, Internet fourmille d'informations, pas toutes pertinentes, ou à jour, ou tout simplement vraies. Chez Hello Charly, nous passons beaucoup de temps à vérifier ces informations. Si des professionnels de l’orientation passent beaucoup de temps à chercher, à vérifier et à retransmettre ces informations, que penser des collégiens et des lycéens qui n’ont pas ni le temps, ni l’envie de consacrer ce temps à leurs orientations ?
Et c’est là que les heures d’orientation entrent en jeu, bien sûr ! 

Gif Kaamelott Ah bah évidemment

Développer le sens critique des jeunes pendant les heures d’orientation

C’est aussi un des enjeux majeurs de l’école française, développer son esprit critique. Et dans le cadre des heures d’orientation, vous avez tous les outils pour. Entre les faux diplômes non reconnus par l'État, les fakes news, les réformes qui s’enchaînent… Il y a beaucoup de pièges dans lesquels vos élèves pourraient tomber !

Pourquoi ne pas les entraîner dans une forme de jeu du menteur ? Deux possibilités :

  1. Vous sélectionnez plusieurs faits ou infos sur l’orientation (des vraies et des fausses) et ils doivent deviner lesquelles sont vraies
  2. Vous sélectionnez plusieurs faits ou infos sur l’orientation (des vraies et des fausses)  que vous distribuez aléatoirement à vos élèves préalablement dispatchés en groupe (de 4 ou 5 par exemple). Ils devront convaincre leurs camarades que leur information est vraie. Quant au reste de la classe, ils devront essayer de deviner s’ils disent la vérité ou non.

Un support que j’aime particulièrement pour donner des outils de debunkage :  Defakator. Cependant, ses vidéos sont très longues et pas forcément à la portée de tous. En revanche, il a créé une chaîne secondaire où il publie beaucoup de courtes vidéos qui interpellent le sens critique de chacun et expliquent comment ne pas se faire avoir sur le net.

Dédramatiser pendant les heures d’orientation

GIF les Indestructibles No Stress

Le lycée est une étape importante, le BAC marque bien souvent l’entrée dans le monde adulte. L’orientation post-BAC peut donc sembler être une étape très décisive pour les lycéens. Une étape à ne surtout pas louper…

Pourtant, beaucoup d’étudiants changent d’orientation après leur première année. Cette réorientation leur permet de savoir bien mieux ce qu’ils veulent (et surtout ce qu’ils ne veulent pas). Alors, bien sûr que l’orientation après le lycée est importante, mais croyez-nous, elle ne vaut en aucun cas la charge d’angoisse qu’elle libère sur les épaules de lycéens. Il est donc important de leur expliquer aussi cela pendant les heures d’orientation

L’orientation c’est aussi se tromper, évoluer mais surtout toujours avancer. En toute logique, nos lycéens ont déjà fait plein de choix d’orientation durant leurs scolarité. Et, sans forcément s’en rendre compte la plupart du temps ! En 5ème ils doivent choisir s’ils font latin ou non. En 4ème, quelle seconde langue vivante étudier. En 3ème, s’ils souhaitent aller en BAC pro ou en BAC général ou technologique. En Seconde, s’ils veulent aller en voie générale ou technologique !

Peut-être se sont-ils trompés ? Personnellement, j’ai regretté longtemps d’avoir pris espagnol LV2 parce que j’écoutais Shakira à ce moment-là. L’année suivante,  j’écoutais Rammstein et regrettais amèrement de ne pas parler un mot d’allemand.

GIF Danse

Bien sûr, cet exemple paraît (et est !) minime mais il reflète une réalité : on change toute notre vie et beaucoup plus vite quand on est ado ! Choisir le diplôme X peut donc paraître top sur le moment, mais l’année suivante peut-être que le diplôme Y semblera mieux ? Et après ? Rien n’est définitif !

Il y a bien des personnes de 50 ans qui reprennent leurs études ! 

Cette orientation post-BAC angoisse les jeunes ! Prenez le temps de parler de ça avec eux pendant les heures d’orientation, de dédramatiser la situation ! Vous leur ferez un bien fou, et puis, personne n’arrive à faire des choix judicieux sous la pression...

Les heures d’orientation, un moment d’échange précieux avec les lycéens

GIF

Lorsque je parle d’orientation avec un jeune, ma première question se porte toujours sur ses loisirs, qu’est ce qu’il aime faire ? Qu’est ce qui le passionne ? Le sport ? Les jeux vidéos ? Les séries ? Lesquels ? Pourquoi ? Qu’est ce qu’il lui plaît dans tout ça ? 

Vous serez surpris de vous rendre compte de la tonne d’informations que l’on peut obtenir sur un jeune en lui parlant de ses passions. Et puis, les encourager à faire un métier qui les passionne c’est un peu la base de l’orientation, non ?

À ce moment là de votre réflexion vous allez surement vous heurter à un mur : “oui mais ce n’est pas un vrai métier” ou “oui mais il a peu de chance d’y arriver”. Peut-être (ou non !). Dans tous les cas, il vaudra toujours mieux encourager le jeune dans son ambition plutôt que de lui couper les ailes. L’impact des paroles d’un professeur sur un élève est plus important que ce que l’on imagine. 

Encouragez les à chercher des infos autour de ce qui les intéresse et pourquoi pas de préparer un petit exposé ? Un passionné de jeux vidéo ne deviendra pas forcément game designer mais son amour pour ce loisir peut très bien le porter dans des études de langues, de maths, de développement informatique ou que sais-je ! On peut faire beaucoup à partir d’une passion !

J’espère vous avoir permis de (re)penser à la manière dont vos heures d’orientation peuvent être mises en place. N’hésitez pas à parler de votre expérience personnelle : beaucoup de professeurs rechignent à parler d’eux, je pense que c’est une erreur, parler de soi permet de maintenir une proximité. Et puis, comment exigez d’eux qu’ils parlent de leur vie si vous ne partagez rien avec eux ? 

Si vous avez encore des blancs pour certaines heures, n’hésitez pas à proposer Hello Charly à vos élèves. Nous avons créé des parcours spécifiques pour aider chaque jeune dans leur orientation en fonction de leur personnalité et de leurs besoins. Si vous souhaitez utiliser nos ressources pédagogiques en classe, rendez-vous ici

GIF Bah là patron, vous m'avez convaincu

Partager cet article